Présentation des Champagne Louise Brison

Bienvenue à Genuine Wines:

Champagne Louise Brison

Depuis le haut du coteau – 8HA

6 janvier, 2020

A l’instar de la nouvelle année que l’on fête avec une coupe de Champagne, cette année, Genuine Wines fête le nouveau millésime avec un domaine-partenaire Champenois : les Champagne Louise Brison !

En décembre dernier, nous sommes allées visiter le domaine Louise Brison en Champagne, un domaine familial de 15 ha situé à Noé les Mallets en Côte de Bar, aujourd’hui géré par Delphine Brulez.
Louise Brison était la grand mère de Delphine, première vigneronne de la famille puisqu’elle avait planté le premier hectare.

La route empruntée pour arriver au domaine est charmante, toute en lacet, qui au matin est plongée dans une brume légère donnant des couleurs douces aux reliefs qui s’empilent dans des camaïeux de gris.

Nous traversons les Riceys, 3 villages célèbres pour la production de ses champagnes mais aussi ses rosés.  Puis arrivons à Noé les Mallets.
Nous sommes géographiquement plus près de Chablis que d’Epernay ou Reims et cette région rappelle fortement la Bourgogne avec ses villages tout en pierre.

Histoire du domaine

Louise Brison a débuté la culture de la vigne en 1910 et sa fille Antoinette avec son mari Germain Brulez ont repris et étendu le vignoble dans les années 50-60 avec notamment une très belle parcelle de 8 hectares d’un seul tenant tout près de la cave.

Francis Brulez, leur fils, s’est installé en 1977 et a restructuré le vignoble. La majorité des vignes exploitées aujourd’hui sont celles qu’ils a planté. Passionné d’histoire, c’est lui qui donne un nouveau souffle au domaine et oriente très vite la production de vins de gastronomie. Il fait connaître ses Champagnes à l’étranger et démarre la collection de Champagne de vieux millésimes aujourd’hui disponibles au domaine.

Aujourd’hui, le domaine exploite 15 ha et depuis 2006, Delphine Brulez, fille de francis, représentant la 3ème génération dirige le domaine. Depuis plusieurs années la culture du vignoble est conduite selon les règles de l’agriculture biologique et le domaine vient d’être certifié bio.

Delphine Brulez fait partie du groupe les Fa’bulleuses de Champagne

Les cépages Chardonnay (30%) et Pinot Noir (70%) dans des proportions très typique de la Côte de Bar compose le vignoble et seuls les raisins du domaine sont vinifiés pour produire une gamme de 3 champagnes peu dosés (extra-brut) : un assemblage Chardonnay/ Pinot noir, un blanc de blanc et un champagne rosé (issu de 100% Pinot noir en rosé de saignée).

Tous les les champagnes produits sont millésimés et dégorgés après 5 ans d’élevage minimum.

Le domaine possède également des vieux millésimes en petite quantité. Ces vieux millésimes sont disponibles en magnum. Ils sont conservés sur tête prêts à être dégorgés à la demande.

Contrôle de la prise de mousse
Stockage des vieux millésimes sur tête – ici Champagne 2002

Sols et travail des vignes

Les parcelles de coteaux sont plantées sur des terroirs peu gélifs qui s’élèvent de 280 à 320 mètres d’altitude avec une exposition Sud Sud-Est, exposition optimale pour la région permettant un ensoleillement des vignes dès le matin. 

Ici les sols rappellent ceux de Chablis. Ils sont peu profonds en haut de coteaux avec à environ 25 cm de profondeur la couche caractéristique de marnes et calcaires datant de l’étage du Kimméridgien. 
Sur les bas de coteau, les sols sont plus profonds et la couche marno-calcaire apparait à 40/60 cm de profondeur.  

Ces sols sont également parfaits pour la culture des truffes et le domaine possède des noisetiers et des chênes truffiers et récolte les truffes noires entre la fin novembre et le début janvier;

Le domaine pratique la taille Chablis (taille pratiquée en Champagne uniquement et non à Chablis comme son nom pourrait indiquer) qui repose sur l’alternance de baguette et permet un étalement de la récolte et minimise les risques d’apparition de foyers de pourriture. Une pré-taille est faite en hiver puis la taille commence réellement en mars. 

Photo 1 : parcelle de 8 ha en coteau, moyenne d’âge des vignes 35 à 40 ans
Photo 2 : enherbement spontané un rang sur deux

Un attention particulière est portée au vignoble qui est travaillé méticuleusement.

Les sols sont travaillés mécaniquement pour développer leurs propriétés physico-chimiques et des apports organiques, de sarments de vigne broyés et fertilisation microbienne sont faits.

Une alternance de végétation naturelle et de semis de légumineuses est également pratiquée entre les rangs.

Pour qu’une vigne soit en bonne santé, il faut qu’elle puisse se nourrir. Au domaine Louise Brison, il ne s’agit pas d’apporter des engrais naturels ou des composts à la légère. Ces apports n’ont de sens que si la vigne est réellement capable d’en bénéficier. Cette alimentation est rendue possible par les mycorhizes de la vigne : symbiose de champignons qui se développent sur les racines des vignes et qui permet la transformation d’azote minéral en azote organique. Aussi des analyses permettant de quantifier le pourcentage de mycorhizes sont faites régulièrement.

Aujourd’hui, en 5 ans de travail des vignes et apports réfléchis de compost, la vigne est passé de 18% à 60% de mycorhize (sachant qu’il faut atteindre 50% pour considérer une bonne alimentation des vignes).

Photo 1 : calcaire du Kimméridgien avec les traces fossiles des minuscules huîtres, les Exogyra Virgula.

Vendanges et vinification des vins tranquilles

Les vendanges sont manuelles et réalisées par une petite équipe durant 12 à 15 jours. 
La date de vendange est décidée à la suite des controles de maturité et dégustations des baies au vignoble pour cueillir les raisins à maturité optimale pour la production de bulle. Il faut garder en tête que le vin gagnera environ 1,5° d’alcool avec la prise de mousse et qu’une acidité permet de donner la colonne vertébrale du vin.
Les parcelles sont vendanges une par une pour être vinifiées séparément et une batterie de petites cuves permet de travailler des petits lots.

A l’arrivée au domaine, les raisins étaient pressés dans un pressoir vertical Coquard et depuis deux ans dans un pressoir pneumatique Bucher équipé du système Orias. C’est un pressoir équipé de capteurs mesurant la pression réelle exercée par la pellicule à l’intérieure du grain de raisin et d’adapter le pressurage pour ne pas extraire de notes végétales. 

En Champagne, il y a généralement trois tailles, mais le domaine Louise Brison en fait un de plus pour être encore plus fin dans les séparations des moûts et ensuite dans les élevages.

La tête de cuvée est deux fois moins volumineuse que traditionnellement avec une 1ère tête de cuvée de 10 hL
Puis la 2eme cuvée donne les 10,5 hL suivant
La 3eme taille produit les 3 hL suivant
et la 4ème taille les 2 derniers hL.

Photo 1 : pressoir Coquard, pressoir vertical utilisé en Champagne
Photo 2 : pressoir pneumatique équipé du système Oriès utilisé depuis la vendange 2018.

Les mouts descendent par gravité dans la cuverie en sous-sol (semi-enterrée) et les débourbages sont faits en cuve inox. Puis les mouts sont entonnés, et les vinifications sont toutes faites en barriques en totalité. 
Les cuves inox se de nouveaux utilisées pour les assemblages. Il n’y a pas de fermentation malolactique afin de maintenir dans les vins, les acidités nécessaires à l’équilibre des champagnes qui vieilliront minimum 5 ans sur latte.

Le domaine ne pratique aucun passage à froid des vins, les élevages longs sur latte minimisent les problèmes de précipitation tartrique.

Chai à Champagne blanc, toutes les fermentations alcooliques sont faites en barrique
Cuverie équipée de cuves inox de taille variable pour faire des assemblages sur mesure
Delphine Brulez

Gamme de vins disponibles

Champagne Extra Brut blanc – millésime 2014

Millésime ayant permis de bonnes conditions de maturation, raisins vendangés à 11° naturel, sur ce millésime 50% de la malolactique a été faite.
Nez très légèrement brioché à l’ouverture, bulle extrêmement fine.
Vin très pur avec des notes florales (fleurs blanches et lauriers) et de fruits et d’agrume se développent au nez puis en bouche à l’aération.
Bouche longue et iodée


Champagne blanc « Tendresse » blanc de blanc 2011

Millésime très difficile avec une année particulièrement humide et tri important fait lors de la vendange.
Vin très fruité, belle texture ronde avec en arrière bouche des notes de noisette. 
Bulles très fines
Apport conseillé : sur des plats en crème avec des morilles, des pains d’épice.


Champagne rosé 100% Pinot Noir:

Rosé de saignée issue d’une macération de 3 jours.

Notes de pinot très franches avec de la prune, des cerises et fraises séchées et des épices.
Bulles très fines, bouche fraiche et complexe avec des notes de fruits rouges, de violettes, rosés et lavande.


Ainsi qu’une collection de vieux millésimes avec des Champagnes conservés sur tête et prêts à être dégorgés à la demande.

Où déguster le Champagne Louise Brison ?

Le Champagne Louise Brison sera présent aux salons de vins suivantes :

➤ Wine Paris / VinExpo (Février 2020)
➤ ProWein (Mars 2020)
➤ VinItaly (Avril 2020)

Si vous êtes de passage en Champagne, n’hésitez pas à faire une étape pour visiter le domaine!

Cliquer ICI pour le programme des salons 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Security Code: