Millésime 2018 … Grappes & Terroirs : Ventoux – Vacqueyras

Retour de vignoble . . .

Grappes & Terroirs
Ventoux – Vacqueyras

Dans ce reportage nous vous parlerons :

  • de la météo au printemps et en été cette année
  • du suivi au vignoble et très belle qualité de la vendange en 2018
  • dégustation de la gamme de vins le 19 novembre à Paris
  • vins disponibles actuellement
  • de la récolte de miel de Thomas
  • de projet en cours – vers une nouvelle cuvée de Chateauneuf du Pape

Photo du vignoble avec le Mont Ventoux en arrière plan

 

Caromb
Grappes & Terroirs
15 octobre 2018

Nous terminons notre « retour de vignoble » et voici pour clore cette série 2018, la newsletter concernant Grappes & Terroirs, petit négoce de vins biologiques de Fanny Breuil et Thomas Oui, produisant des vins de la vallée du Rhone.

Nous sommes à la mi-octobre et pour certains domaines de Ventoux, les vendanges se terminent tout juste. Cette année est  définitivement à inscrire dans les annales !

Thomas Oui revient sur les moments forts de l’année 2018:

« Nous avons connu un climat tropical pendant tout le mois de mai, ou il y a eu plus de 20 jours de pluie, avec des températures élevées. Cela a permis au mildiou de se développer comme jamais, de mémoire de vigneron. »

« Pour l’endiguer, il a fallu traiter énormément, notamment pour les vignerons avec qui nous collaborons et qui travaillent en production biologique. Ils voyaient chaque apport de cuivre lessivé par une pluie et le moral n’a pas toujours été au beau fixe. »

Village de Vacqueyras avec le Ventoux en arrière plan et les Dentelles de Montmirail à gauche

 

Après ces pluies diluviennes, le temps a changé le 15 juin, et s’est installé au beau temps sec, et chaud, voir très chaud avec la période de canicule du mois de juillet que l’on a connu. Ce beau temps a sauvé la récolte pour beaucoup de vignerons, mais pour d’autres, c’est le moment ou, paradoxalement, les dégâts du mildiou sur les grappes sont apparus.

Il y a eu des pertes de récolte qui sont allées jusqu’à 100 % dans les secteurs les plus touchés, comme Châteauneuf du pape, Vacqueyras, et le Plan de Dieu. Dans les secteurs tardifs, comme le Ventoux, ou Gigondas, les dégâts du mildiou ont été faibles. La récolte y est, du coup, très abondante, car la sortie de raisin avait été excellente cette année. Le mildiou a donc provoqué des écarts très importants de volume de récolte entre les différents secteurs de la vallée du Rhône.

Photo des dentelles de Montmirail prise au début septembre, la végétation est verdoyante, trâce des pluies importantes et inhabituelles de la mi-août

 

Malgré les bons stocks d’eau dans les sols suite aux pluies du mois de mai, les vignes ont commencé à souffrir de la sécheresse à partir de la fin du mois de juillet. De gros orages autour du 15 aout, pouvant aller jusqu’à 150 mm de pluie, ont permis aux vignes de boire un bon coup.

Elles se sont d’ailleurs remise à pousser, et on a craint, fin aout, d’avoir une récolte abimée par l’humidité ambiante. Mais le beau temps s’est a nouveau durablement installé, pendant tout le mois de septembre, jusqu’à la première semaine d’octobre.

L’année n’a pas été particulièrement précoce; les vendanges ont été assez étalées, grâce au beau temps qui a permis de laisser murir les raisins. »

     

Photo 1 : Mildou sur grappe
Photo 2 : vigne de clairette touchée par le Mildiou

Particularité du millésime 2018

Une des particularité de l’année, est le peu d’acidité dans les vins: c’est sans doute les fortes chaleurs du mois de juillet qui ont fait chuter les acidités, et les pluies de mai qui ont favorisé l’absorption du potassium: le potassium dans les raisins fait ensuite précipiter l’acide tartrique dans les vins.

Il y a cette année encore des vins superbes pour ceux qui ont su attendre la maturité. Les clairettes sont encore une fois au rendez-vous, avec leur finesse habituelle: elles ont profité de ce beau mois de septembre pour dorer tranquillement.

Photos de Clairettes dorées sur l’aire d’Appellation Vacqueyras


A noter dans vos agenda . . .

Dégustation Parisienne le 19 Novembre 2018

Comme en 2018, nous réitérons notre dégustation conviviale.

Venez découvrir ou re-découvrir nos trois cuvées Fanny, Thomas et Marius!

Nous serons le lundi 19 novembre à 19h

À Côté-le Bar à Vins
14 Rue de l’Amiral Mouchez – Paris 14


Vins disponibles actuellement

Fanny & Co Ventoux 2015

Vieilles vignes de Grenache Carignan et Mourvèdre, jeunes vignes de Syrah.
Le Ventoux est une vaste région qui couvre une superficie de 5774 hectares, depuis l’Est de Beaumes de Venise jusqu’au Sud du mont Ventoux. Fanny et Thomas ont choisi de travailler avec les vignobles plantés sur le Nord Ouest proche de l’appellation Beaume-de-Venise. Les Ventoux sont fruités, épicés et vinifiés sans barrique.
Notes de dégustation – Très fruité, notes de mûres, prunes, café, épices douces. Bel équilibre, très souple

Thomas & Co Vacqueyras blanc 2017 

Majorité de Clairette, assemblée avec des Grenache blanc et Viognier. Vinification et élevage en barrique pour 50%
Seul 4% du vignoble est planté en raisin blanc et nous sommes très heureux de faire partie des privilégiés. La Cuvée Thomas est toujours issue d’une grande majorité de Clairette, cépage que l’on aime beaucoup et qui est tout à fait adapté à ce climat chaud. Il est souvent vendangé après les cépages rouges.
Notes de dégustation – Vin ample, rond en bouche, notes de cèdre, de citron vert, de coing, d’ananas. Très frais sans notes boisées.

89 pts Jeb Dunnuck

Marius & Co Vacqueyras rouge 2016
Grenache et Syrah élevés 6 mois en barrique.

Vacqueyras – appellation de 1412 ha – est située au pied des Dentelles de Montmirail, les sols sont composés d’alluvions et de terrasses glaciaires du Riss. Ils sont de texture sablo-argileux, avec des bancs de galets roulés sur les terrasses de l’Ouvèze.
Notes de dégustation – fruits noirs, cassis, mûres, d’épice, de poivre doux. Boisé très fondu.

88 pts Jeb Dunnuck

     

Et le miel dans tout ça ?

L’année est bonne pour les apiculteurs provençaux: les pluies du mois de mai ont assuré une bonne floraison des acacias et des lavandes, et globalement une bonne richesse en fleurs durant le printemps et le début de l’été. Mais la récolte de miel de Thomas est modeste, avec 60 kg de miel seulement, dont la moitié de lavande.

L’explication tient au fait qu’il a choisi de diviser mes ruches, pour en doubler le nombre: il en a désormais 10. Si tout va bien l’année prochaine, sa récolte devrait être abondante!

Projet à venir…

Nous avons des pistes pour produire prochainement un Chateauneuf du pape biologique.

Avec Grappes & Terroirs nous aimons montrer le potentiel de chacun des terroirs du Rhône. Chateauneuf du Pape, l’une des premières appellations d’Origine Contrôlées née en 1936, est aussi l’appellation phare du Rhone que nous serons très heureux d’ajouter à notre gamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Security Code: