Millesime 2018 . . . Tunia : Arezzo Tuscany

Retour de Vignoble . . .

Tunia
Arezzo, Tuscany

 

Dans ce reportage vous trouverez :

  • Une présentation de Tunia : localisation, cépages, histoire
  • La définition des vins natures à Tunia
  • Des notes sur le millésimes 2018 à venir
  • Des notes de dégustation des vins disponibles en France

Photo 1 : Photo 1 : Orage d’été passant à travers la vallée Chiana

 

Val di Chiana, Arezzo
Tunia
23 Aout 2018

Quand Francesca est venue me chercher à la gare d’Arrezzo, elle me montre du doigt la ligne d’horizon et les nuages menaçants. Une forte tempête de pluie se profile juste au-dessus du domaine de Tunia, à 15 minutes de route et sur les nombreux vergers de la région. Dans la vaste vallée de Civitella, on peut passer son déjeuner à regarder les tempêtes – comme nous l’avons fait ! La pluie est la bienvenue et nécessaire pour reconstituer les réserves affectées par la sécheresse de 2017.

Cette petite vallée fertile a longtemps été le berceau du célèbre bétail Chianina, qui servait de délicieux hamburger au déjeuner à l’Enoteca Ristorante Il Vicolo, dans la ville médiévale de Civitella. La région est excentrée du coeur viticole toscan. Mais en 2008, lorsque Chiara Innocenti et Francesca di Benedetto (amies de l’Université de Pise) ont découvert cette propriété abandonnée avec des vignes de 40 ans, elles ont sauté sur l’occasion et entrepris de la faire revivre ! Francesca s’occupe du vignoble et de la vinification, tandis que Chiara, auparavant banquière à Milan, est responsable de la gestion.

Le domaine s’étend sur 25 ha plantés de vieilles vignes de Sangiovese et Trebbiano (plantés en 1970) et de jeunes vignes plantées en 2005 : Cabernet Sauvignon et Sangiovese. Quelques vignes de Trebbiano ont été récemment greffées avec du Vermentino. Et bien sûr sans oublier les 600 oliviers comme dans tout domaine typique de Toscane !

Premières vendanges : Trebbiano 1er tri

 

     

Photo 1: Francesca proposant de déguster du Trebbiano en sous-maturité – Merci !
Photo 2: Grappes de Vermentino sucrée montrant une « pellicule rosée »

Définition de « Vin Nature » à Tunia

Francesca est la première à admettre qu’elle n’aime pas le terme de « vin nature ». L’ensemble du domaine vigne et cave est certifié en culture biologique. Elle utilise une approche non-invasive dans le domaine, pas de labour mais un tracteur pour couper l’herbe et les mauvaises herbes entre les rangs.

L’engagement de Tunia envers la pratique de culture biologique est en vigueur depuis la prise en charge du vignoble dès le premier jour. Elles n’ont utilisé aucun herbicide, pesticide ou autre produit chimique dans la vigne ou le vin,  et uniquement des traitements de contact soufre et cuivre dans les vignes et un peu de sulfites ajoutés dans la cave. La conversion aux produits biologiques a commencé en 2008 et une certification complète a été obtenue en 2013.

Les levures indigènes sont la norme en cave et un mélange de cuves de fermentation en acier inoxydable, de grands fûts de chêne français, de cuves en ciment est utilisé en fonction des cépages et de l’effet souhaité. Une partie du Trebbiano, celui du 3eme passage, reste en vendange entière et n’est soutiré qu’après 6 à 7 mois de contact avec les pellicules.

 

     

Photo 1: Reste de rare grappes après le passage des chevreuils 
Photo 2: trace de passage des lapins, autres mangeurs de raisins

Millésime 2018: humide et venté

Grâce aux vents fréquents, le millésime 2018 n’a pas souffert du Mildiou – en dépit des conditions humides idéales pour son développement !

En parcourant le vignoble, j’observe que les pieds de Cabernet Sauvignon sont petits et peu développés et que la charge en raisin est très faible. Francesca m’explique que ces pieds plantés en 2001 sont d’origine française, le clone est particulier, un virus a été introduit pour réduire la production. Il y a une grappe par sarment uniquement et 500 g de fruit par pied en moyenne. Les raisins sont très petits.
En contrepartie, les pieds de vigne pourront difficilement vivre au delà de 80 ans mais ceci n’est pas un souci pour Francesca qui apprécie la qualité de ces grappes.

Bien que la propriété soit entourée d’une clôture d’un mètre de haut, Tunia accueille de nombreux visiteurs parmi la faune locale. Au printemps, les jeunes faons et leurs mères affamées grignotent les feuilles de vigne et les jeunes bourgeons. Ils reviennent aussi lorsque les raisins sont mûrs pour la récolte, Francesca reconnait chaque année qu’elle perdra deux rangées de vignes à cause des cerfs affamés.

Les lièvres ont aussi bon goût pour les raisins mûrs tout comme les oiseaux ! Quand Francesca fait son dernier passage dans les vignes c’est une course à qui aura les fruits !

     

Photo 1:  Vigne saine de Sangiovese
Photo 2: Sangiovese incapable de terminer la véraison à cause de l’Esca. Les feuilles sont désintégrées et ne peuvent assurer la photosynthèse et donc permettre aux raisins de mûrir.

Début des vendanges – 24 août 2018 

Il y a une atmosphère très douce et paisible dans les vignes, quand le soleil se couche doucement à l’horizon, et envoie ses derniers rayons pour illuminer les Trebbiano et Vermentino translucides. Le Vermentino est de plus en plus mûr et a commencé à prendre sa teinte légèrement rosée caractéristique du cépage..

La récolte est prévue pour le lendemain et durera presque deux mois impliquant une équipe de 6 personnes qui récolteront tous les raisins à la main. Les raisins Trebbiano en sous maturité sont cueillis pour leur acidité. Ils seront ensuite assemblés (après fermentation) avec un 2ème puis 3ème passage de Trebbiano (vinification et macération pelliculaire pour ces deux 2eme tris, 1 mois pour le 2nd et 6 à 7 mois pour le 3ème) et une petite quantité de Vermentino. C’est un « jeu », explique Francesca, car le Trebbiano est co-planté avec le Sangiovese sur les 25 ha, les vendanges ressemblent donc à une chasse au trésor du  « Trebbiano » !

Les derniers raisins du Cabernet Sauvignon ne seront cueillis qu’à la fin du mois d’octobre. Chiara explique que le Cabernet Sauvignon est le « jardin de la torture » – il faut 4 heures pour couper les petites grappes d’une seule rangée. Elle demande si je voudrais faire du bénévolat, ce à quoi je refuse poliment.

     

Photo 1: Clône de Trebbiano avec des feuilles vert très clair
Photo 2 : Pépins de Trebbiano.  Francesca recherche la maturité phénolique, quand les pépins sont chocolat, craquent sous la dent et que vous pouvez les mâcher 15 fois dans votre bouche sans avoir à les cracher de suite à cause de leur amertume.

Millésimes courant de Tunia

 

Notes de dégustation des millésimes disponibles en France

Chiarofiore 2014 – Trebbiano (85%) & Vermentino 15% (Vin Orange)

  • Assemblage de 3 passages de Trebbiano récoltés à des maturités différentes et de Vermentino
  • Très intense au nez sur les notes de pomme jaune, citron, zeste d’orange et un soupçon de pin. La bouche a une belle texture avec des notes d’abricots secs, de cannelle, légèrement oxydée.
Chiassobuio 2009 – Sangiovese (90%), Colorino (5%) and Canaiolo (5%)
  • Nez avec des parfums de cerise noire, de cassis, groseille. En bouche, les tanins sont rustiques avec une belle longueur et des saveurs de fer et de sang, typique d’un chianti.

Vue sur Val di Chiana depuis la Terrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Security Code: