Retour de Vignoble … Domaine Batard Langelier – Muscadet Sèvre et Maine

Introduction au domaine Batard Langelier
Novembre 2017

Dans la vie, il existe souvent des hasards heureux !
Nous avons rencontré Jérémie Batard lors d’une dégustation professionnelle de vins biologiques à Rennes. Les vins nous ont tout de suite plu, suffisamment pour vouloir en savoir un peu plus sur le vigneron, le domaine et la philosophie de travail …

Nous avons donc pris la route pour Maisdon sur Sevre le 9 novembre dernier.

Histoire et présentation du domaine Batard Langelier

Le domaine familial est situé sur la commune de Maisdon sur Sèvre dans l’aire d’appellation Muscadet Sèvre et Maine, entre Vertou et Clisson.

Il s’étend sur 24 ha réparti sur des sols très variés : limon-sableux, gabbros altérés, gneiss, grantie à biotite, c’est cette richesse des terroirs qui donnera une palette de vins très différents.
95% du vignoble est planté à partir de Melon de Bourgogne, cépage unique du Muscadet, seuls 5% de Cabernet Sauvignon et Merlot.

Le domaine a été créé en 1910 par Denis Batard.

En 1982, son fils Pascal a repris les rennes, cherchant à exprimer dans ses vins l’essence de l’appellation Muscadet. Les vins sont vinifiés selon la tradition Nantaise comme il l’avait appris de son père Denis. Conscient de la fragilité croissante de la biodiversité, il se tourne vers la lutte raisonnée et abandonne les engrais chimiques en 1995.

Jérémie sur la parcelle du Moulin de la Gustaie dans le clos st Vincent, Sol limono-sableux reposant sur une roche-mère en phase de désagrégation. Roche métamorphique siliceuse, Gneiss à 2 mica.

 

En 2009, Jérémie rejoint le domaine après avoir voyagé loin et pris ses distances avec le métier de vigneron. Mais qu’il fut en France, Europe ou Australie, il gardait dans ses bagages l’amour du vin ! Aujourd’hui, ce travail qui lui paraissait dur est devenu nécessaire et plein de sens.

Sa femme, Claire Langelier vient d’ailleurs, elle est tombée amoureuse de la région, de ses vins et de Jérémie ! Depuis 2013, elle travaille sur le domaine, à la vigne, à la cave et au commerce. Elle met son petit grain de sel. Libre et détachée de l’histoire du domaine, elle constate chaque jour que le Muscadet doit sortir de sa case où on l’a rangé.

L’équipe actuelle se compose de Pascal et Régine Batard (2nde génération) ainsi que Jérémie et Claire Batard-Langelier (3eme génération)

 

Photo 1 : Equipe du domaine : Régine, Pascal & Jérémie
Photo 2 : Jérémie, Claire & Pascal

Philosophie du domaine
Le domaine Batard-Langelier chercher à valoriser l’Appellation Muscadet et à lui rendre ses lettres de noblesse.

Pascal & Régine, Jérémie & Claire cherchent à exprimer la diversité des sols dans les différentes cuvées en procédant à des vinifications par parcelles et à des assemblages qui offrent des vins frais et conviviaux.

« Nous élaborons tous nos vins avec cette idée simple : que leurs dégustations et leurs partages vous fassent plaisir. Comme de petites bouffées de bonheur à partager. Vin de soif, de repas, de conversation … toujours élégants. » L’équipe Batard-Langelier

1995 : Arrêt des apports d’engrais chimiques, culture suivant les principes de la lutte raisonnée
2014 : travail des sols et première année de conversion vers la culture biologique

 

Photo 1 & 2: Parcelles avec couvert végétal spontané durant l’hiver

Différents types de sols

Le vignoble se compose de 24 hectares  :

  • 6,5 ha sur le clos St Vincent, Sol limono-sableux reposant sur une roche-mère en phase de désagrégation. Cette roche mère est une roche siliceuse métamorphique : le gneiss à 2 micas.
  • 7 ha de vignes sur des sols issus de gabbros* altérés et d’argiles à quartz.
  • 6 ha sur sol à dominante argilo siliceuses issu de granite à biotite hornblende écrasé, sol plus profond et roche très altérés
  • 3,5 ha de sols plus limoneux dispersés sur plusieurs parcelles
  • 1 ha en appellation IGP

*Le Gabbro est une roche éruptive de couleur verte à noire qui donne de la minéralité au vin et qui confère une bonne capacité à vieillir. Le terroir s’exprime pleinement avec le temps.

  

Travail du sol et taille 

Depuis quelques années, les sols sont travaillés. C’est un travail léger et non profond fait à l’aide d’un disque pour ne pas bousculer les différents horizons et encourager la vie du sol.
Le couvert végétal est spontané et naturel durant l’hiver, les premiers travaux ont lieu à la fin de l’hiver.
La densité de plantation est de 7000 pieds/ha.
Nous sommes à 60 mètres au dessus de la mer, le climat est océanique car la mer est à moins de 50 km à vol d’oiseau.
Les parcelles sont en pente douce.La taille est en guyot mixte Nantais, la particularité veut qu’il y ait 1 baguette et 2 coursons répartis sur 2 ou 3 têtes.L’âge moyen des vignes est de 40 ans.

Taille en guyot mixte Nantais avec 1 baguette et 2 coursons

 

Vinifications

Traditionnelles dans les cuves en ciment verrées et enterrées, typiques du vignoble Nantais. Aujourd’hui elles sont toutes équipées de groupe froid pour pouvoir contrôler les températures durant les fermentations.
Les fermentations sont aidées ou spontanées selon le millésime.L’élevage sur lie est habituel et plus ou moins long. Le Melon de Bourgogne développera toutes ses particularités aromatiques tout au long de cet élevage sur lie fine.
Il varie de 7 à 24 mois et plus selon les cuvées.

  

Photo 1 : cave du domaine Batard-Langelier
Photo 2 : cuve enterrée et faïencée

Meno des millésimes en vente actuellement –

Polaris 2017 – Raisins issus de parcellles diverses toutes ayant des sols de roches métamorphiques

  • Nez très intense de fruits exotiques : agrumes, ananas. Belle tension en bouche, un vin simple et fruité avec une belle acidité.

Didascalie – Raisins issus de parcelles de Gabbro –

  • 2015 Nez discrêt qui s’ouvre avec l’aération du verre, l’attaque saline est très agréable, les notes d’agrumes, citron vert, fruits exotiques mais aussi de craie.  Très belle tension et bonne longueur.
  • 2016 Toujours cette salinité et aromatique citronnée trame propre cette cuvée. Le 2016 a cependant une bouche plus ronde et ample.

Métaphore – raisins cultivés sur parcelle de Gneiss, sur le clos St Vincent.

  • 2017 : nez complexe mêlant les agrumes et fleurs délicates, une attaque fraiche puis saline, aromes floraux, de fruits blancs et agrumes. Vin salivant, très sapide.

Oxymore sols très fins 10 à 15 cm puis sous sol de Gabbro

  • 2013 -Attaque très franche sur les agrumes, puis notes briochée, pain grillé et fleur blanche. Vin très délicat et complexe, s’ouvrant au fur et à mesure de la dégustation.
  • 2014 -Sur ce millésime – nez de pêche à chaire blanche, poire, miel, glycine. Très belle attaque puis bouche ronde, ample avec un fruité mêlé de notes toasté. Vin de grande garde.

  

Une gamme de vins aux noms rappelant les figures de style littéraire

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Security Code: