Aout 2017 – Dégustation au Domaine Rolet !

Dans ce retour de visite, vous pourrez lire :

  • Une description du domaine Rolet et des parcelles
  • Notes sur le millésime 2017 – gel noir au printemps, été chaud
  • Typicité du terroir et des sols
  • Notes de dégustation des vins actuellement disponibles

Visite : Domaine Rolet
3 Aout, 2017

Il est difficile de décrire la beauté du Jura à des personnes qui n’y seraient jamais venues. Des châteaux et monuments de l’époque du Moyen Age ponctuent le paysage comme un souvenir de l’époque où le vignoble recouvrait 20 000 ha. Des forêts sauvages ont remplacées les hauts de coteau des vignes, avec parfois des ruines encore visibles si vous savez où les chercher.

L’air est humide et lourd – nous sommes en plein milieu de l’été dans le Jura – et c’est un vrai bonheur d’entrer dans l’air frais de la cave où Pierre Rolet m’attend. Le domaine est perché au dessus de la route de Dole, guettant les allers et retours vers la ville d’Arbois.

Le bâtiment a été construit en 1978 pour être proche de l’ensemble des vignes. Déjà à l’époque, la construction était pensée pour que les vinifications se fassent par gravité avec une utilisation minimale des pompes. Aujourd’hui, le domaine s’étend sur 65 ha sur 3 appellations : Arbois, Côtes du Jura et l’Etoile. Les parcelles sont situées en coteau avec des belles expositions.

Faire quelques pas dans la cave et déjà tous vos sens sont en éveil grâce au travail de la famille Rolet : l’air est parfumé des Macvins en cours d’élevage, des « bébé » vins Jaunes dorment dans une pièce à coté, un stock de Crémants en Gyro-palettes attend son prochain tour et surtout la cave des vieux millésimes de Magnum** dont les millésimes remontent jusqu’en 1979 est déclinée dans tous les cépages : Trousseau, Pinot Noir, Savagnin, Vin Jaune, Vin de Paille.  Je souris comme un enfant dans une boutique de friandise – le paradis pour un amoureux des vins du Jura!

** depuis le millésime 1990 la bouteille de Magnum est une forme Typique Jura, Pierre Rolet, à l’époque président des vins du Jura a oeuvré pour que le Jura ait sa propre bouteille de Magnum comme toute grande région vinicole qui se respecte.

  

Photo 1 : Pierre humant les parfums d’une barrique de Vin Jaune
Photo 2 : Stocks des vieux millésimes de Magnum de 1979 à maintenant – les Magnum sont en vente après un minimum d’élevage de 10 ans au domaine Rolet.

Millésime 2017 – une histoire de Gel, maladie du bois et Comté

Le Jura fait partie des régions les plus durement touchées par le gel en avril dernier, et le domaine Rolet enregistre une perte de 50 à 60 % de récolte. Alors que nous étions dans une parcelle de Chardonnay et Poulsard dans l’appellation Côtes du Jura, c’était un choc de voir cette vue à la fois magnifique, couverte de vignes mais surtout avec aucune grappe de raisin sur les pieds de vigne !!

Heureusement, ce n’est pas sans espoir. Parmi les parcelles ayant subi ces températures négatives (de -2° à -6°C), il y a beaucoup à attendre et un excellent millésime se prépare. Les Poulsard et Pinot Noir sont déjà à mi-véraison, et le Trousseau (cépage plus tardif) commence à se parer d’ombres violacées.
En parcourant le vignoble, il y a des sarments extrêmement secs, dus aux problèmes d’Esca, maladie du bois. D’après Pierre Rolet c’est le Phylloxera du XXIème siècle, ce sarment sec sera entouré l’année prochaine d’autres sarments secs jusqu’à faire mourir la vigne complètement. Il n’y a pas de solution malheureusement que d’arracher et remplacer la vigne. Ses Trousseau et Savagnin commencent à être touchés.
Heureusement aucune des parcelles Rolet n’est touchée pour le moment par l’autre menace contemporaine : la Flavescence Dorée, cytoplasme transmis par une cicadelle. Il fait régulièrement inspecter son vignoble par une équipe d’employés.

La dernière menace à l’extension du vignoble du Jura – aujourd’hui replanté à hauteur de 2 000 ha contre 20 000 ha avant le Phylloxéra- la production de Comté. En effet, les charmantes Montbéliardes qui paissent paisiblement l’été les pâturages fleuris et seule race de vaches autorisées à produire du lait pour le Comté ont droit à un minimum d’1 ha par tête. Leurs pâturages étant à la même altitude que le vignoble, c’est un concurrent de taille !

 

Photo 1 : Poulsard proche d’une véraison complète
Photo 2 : 7 Ha dans les Cotes du Jura – aucune grappe à venir

Culture raisonnée, Travail du sol, et Terroir

Le domaine Rolet est en culture Raisonnée, certifié Terra Vitis depuis 2015.

Il est depuis longtemps attentif aux problèmes d’érosion et compactage des sols, c’est pourquoi vous verrez toujours dans leurs parcelles une alternance de bandes enherbées tous les 5 rangs de vigne. Un rang de vigne a été arraché, cet espace a été enherbé pour laisser passer un petit chenillard. Ce tracteur très léger est le seul utilisé pour faire les traitements et il ne passe jamais dans les rangs de vigne : pas de compactage. Pierre Rolet explique que les vignerons voisins s’inspirent de plus en plus de cette méthode de culture.
Les rangs de vigne sont travaillés : pas d’utilisation d’herbicides ni insecticide sur l’ensemble du vignoble.
La priorité est donnée à la culture de qualité et non de quantité avec un rendement moyen de 40 hl/ha. L’ensemble des vendanges est faite à la main avec une équipe de 80 vendangeurs qui travailleront entre 3 et 4 semaines.
Sur les 65 ha, le vignoble est planté sur des sols très variés de marnes rouge, bleu, parfois veinées de calcaire, des sols d’argile à Chaille (graviers argileux) pour le Trousseau qui doit maintenir ses racines dans des sols capable de se réchauffer rapidement. L’avantage de ces sols est que l’eau n’est jamais un problème, même durant les courtes vagues de chaleur de l’été.

 

Photo 1 : Cotes du Jura Chardonnay – le sol est composé de marnes bleues sur toute la profondeur
Photo 2 : Esca dans une vigne à Arbois, plantée sur un sol rouge

Vins Disponbiles

Vins Rouge

Cotes du Jura 2015 Rouge
(Poulsard 50% et Pinot Noir 50%)
Joliment structuré, issu de marnes rouge, tannins fins, bel assemblage de petits fruits rouge et d’épice.

Arbois 2012 Rouge Tradition
(40% Poulsard, 30% Trousseau, 30% Pinot Noir)
Framboise, fruits mûrs, tannins fins du Pinot Noir. Une bouche plus savoureuse, notes animales et épicées.

Arbois 2011 Pinot Noir
Couleur délicate avec un léger anneau ambré, Pinot noir léger avec des notes de cassis, animales, fumées, épicées.

Arbois 2012 Trousseau
Cépage plus tardif, des notes d’anis s’échappent du verre. Framboise, réglisse, fleurs fanées, notes de viandes grillées et sous-bois.

Arbois 2015 Poulsard
Couleur rubis légère, nez de fraises fraiches écrasées, bouche très fruitée et fraiche avec quelques notes plus animales.

Vins Blancs

Arbois Chardonnay 2014
Incroyablement élégant, légère réduction maitrisée. Notes de brioche, pomme verte mûre, très crémeux, texture plus classique d’un chardonnay issu d’argiles rouge.

Cotes du Jura Chardonnay 2013
Nez plus minéral, roche humide, calcaire, zest de citron. Bouche très fraiche et précise, avec une très belle acidité, beaucoup de minéralité en bouche également ainsi qu’une salinité.

L’Etoile 2015 Chardonnay
Nez intense sur les fleurs blanches et poires vertes, vin très élégant, Salinité présente avec une touche de vanille, bouche très longue.

Naturé du Jura 2016 Savagnin Ouillé
Couleur pale, nez citronné avec quelques notes plus lactiques, bouche plus crémeuse avec des notes de biscuits, de pêches blanches et de léger pain toasté.

Aperitif et Vins de Dessert 

2010 Arbois Vin Jaune
Noix, noisettes grillées, amandes et quelques parfums fumés. La bouche est très fraiche sur ce millésime 2010 avec des notes de citron, de zest de pamplemousse et noisette.

2009 Arbois Vin Jaune
On retrouve les notes de Vin Jaune 2010 mais la bouche est plus longue et les tannins plus ronds. Les arômes sont moins sur l’acidité, plus de curry, cumin.

2009 Cotes du Jura Vin Jaune
Une acidité plus franche que sur l’appellation Arbois, plus de salinité et minéralité également. Une acidité croquante en bouche avec des notes de plats fumés, de morille et de noisette.

Macvin Blanc
Parfum de raisin secs, d’infusion de chamonille, de fruits secs, bouche avec une finale très propre, très bel équilibre alcool/ sucre. Parfait pour l’apéritif.

Macvin Rouge
Notes de cerise, de baies sauvages, dates, prune, gingembre. Parfait pour accompagner les desserts chocolaté

2013 Vin de Paille
Très bien équilibré et long en bouche, notes de mangue sèchée, figue, abricot et pêches. Aucune lourdeur en bouche et finale fraiche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Security Code: