Juillet 2017 Denavolo… Emilia – Colli Piacentini !

Photo : Depuis Campo Rotonde, la parcelle la plus haute située entre 500 et 600 mètres d’altitude

Denavolo, haut perché sur les Collines en Emilia

Dégustation: Azienda Agricola Denavolo
17 Juillet, 2017

Dans ce compte-rendu de visite vous pourrez lire :
  • Un rappel sur la localisation du vignoble
  • Une note sur le climat 2017 – sec avec des chaleurs raisonnables
  • Rappel sur la typicité des sols du domaine
  • Notes de dégustation des vins disponbiles aujourd’hui
  • Notes de dégustation de Catavela 2016 à venir à partir du 1er Septembre 2017

 
Après la Toscane, l’Emilia !

Nous voici au retour d’une escapade italienne, quelques jours passés avec Giulio Armani, installé sur son propre domaine en 2005 dans sa région natale à quelques kilomètres de la Stoppa, un peu plus sur les hauteurs des premiers contre-forts des Apennins.

Evidemment, nous sommes accueillies par la chaleur d’été, mais elle est très agréable et pas étouffante. A la mi-juillet cette année, les baies sont bien formées, tout semble concourir à produire un beau millésime mais le vigneron reste prudent « tout se joue à cette période » aime à répéter Giulio. Si les températures continuent ainsi, les vendanges auront lieu début/ mi septembre. Avec une première estimation quantitative plutôt modérée qui sera à confirmer.

Les vendanges sont manuelles avec une vingtaine de personnes qui cueilleront durant 3 jours.

Photo 1 : Malvasia di Candia Aromatica déjà bien formé, maturité normale/ saison
Photo 2 : Présence de prêle dans le vignoble – témoin de présence d’eau

 

Un Climat 2017 raisonnablement chaud mais sec !

Depuis l’hiver, la région a vu très peu de pluie, le climat est sec et les cours d’eau à un niveau très bas. L’hiver a été froid mais non rigoureux et sans neige, ce qui d’habitude permet de refaire les réserves hydriques.
Cependant, les vignes de Denavolo sont plantées sur un sol drainant avec des poches d’eau à faible profondeur et accessible par les racines des vignes.

A la sortie de l’hiver, le débourrement a été précoce mais vite ralenti pour cause de froid tardif. La vigne a été touchée par quelques gelées mais dans une bien moindre mesure que ce qui s’est produit en France.

Depuis le mois de mai, il fait chaud et beau, la véraison démarrera sous peu à Denavolo

 

Ici des photos de la parcelle « Campo Rotonde » où l’on voit les inter-rangs enherbés. Ce un couvert végétal spontané est tondu 2 fois par an : une fois juste après la taille avec le broyage des sarments puis vers le mois de mai. Ensuite, sous ce climat chaud et sec, il sèche et ne nécessite plus d’entretien.

Le sol est pauvre, sableux et calcaire très drainant, l’humidité n’est pas loin car il y a des poches d’eau à faible profondeur responsable de glissement de terrain dès que les pluies sont importantes.

Comme le dit Giulio avec le sourire « ce sont des vignes voyageuses !  » : les glissements de terrain font descendre les rangs de vigne de quelques cm ou mètres. L’espace alors vierge est planté et le vignoble de Denavolo s’aggrandit alors un peu tous les ans !

Giulio Armani

Meno des millésimes en vente actuellement –

Dinavolino 2015
Année exceptionnelle car en 2015 il n’a pas été produit de Catavela, aussi cette cuvée est un assemblage de Dinavolino 2015 issu des vieilles vignes de la parcelle Débé et de ce qui aurait pu être Catavela 2015 issu des jeunes vignes (Cassinera et Campo Rotonde).
Le vin présente des arômes très délicat de fleur, d’agrumes, de cèdre. La bouche est fraiche avec des notes mentholées mais aussi une belle salinité que l’on trouve souvent dans les Catavela.

Dinavolo 2015 
Cela faisait plusieurs millésimes qu’il n’y avait pas eu production de Dinavolo. 2015 s’y prêtait tout à fait, un millésime solaire, une récolte de très belle qualité avec des tannins fins.
Des notes très d’écorce d’orange, de cèdre, de cire. Un vin très mûrs, une bouche complexe avec des tannins bien présents mais souples.

Vin à venir prochainement –

Catavela 2016
Fraichement mis en bouteille, Catavela 2016 a besoin de quelques semaines pour être fin prêt. Il pourra être expédié à partir du 1er septembre 2017.

Le vin présente un nez très citronné, avec des notes de jasmin, citronelle, la bouche très fraiche. D’un point de vue analytique, l’acidité est la même que les millésimes précédents mais le ressenti est différent, peut etre lié aux aromatiques d’agrumes et de citron surtout ou à la volatile un peu plus élevée sur 2016.
Un vin qui s’annonce ouvert, très franc sans réduction notable et donc qui sera apprécié jeune !

A noter le petit plus, Giulio, notre gentleman vigneron, nous propose un vin qui donne envie de voyager avec ce Cata-vela et sa voile de bateau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Security Code: